De la surveillance policière à Genève : le cas de la BRIC

À Genève, le travail de surveillance des activités politiques est inscrit au cahier des charges d’une brigade de police précise. Elle est curieusement nommée « Brigade de recherche et d’îlotage communautaire ». À plusieurs occasions ces dernières années, les méthodes douteuses des Pieds Nickelés en doudoune de cette officine ont été exposées dans la presse. De l’enregistrement vidéo continu d’une occupation ouverte et populaire, aux arrestations et convocations de masse, en passant par des faux dans les titres, des éléments à charge tirés de commentaires Facebook, des témoins sous influence ou encore des éclairs de violence aveugles, les agents de la Brigade de recherche et d’îlotage communautaire (BRIC) sont de tous les mauvais coups.

Continuer la lecture de « De la surveillance policière à Genève : le cas de la BRIC »

Des flash-balls suisses tuent et éborgnent en France

Flash-balls

Le Temps nous l’apprend dans son édition du 13 août : « La majorité des policiers français sont équipés de LBD 40, fabriqués par l’entreprise Brügger & Thomet, basée à Thoune. » Cette société fournit des milliers de flash-balls à la France et son chiffre d’affaires aurait doublé ces deux dernières années. Tout roule donc pour cette PME helvétique modèle.

Continuer la lecture de « Des flash-balls suisses tuent et éborgnent en France »